Un syndicat norvégien finance des exhumations de mémoire historique en Espagne

Les victimes ne sont pas victimes du régime franquiste, il est le message véhiculé par les institutions. Les autres portes fermées, l’Association pour la récupération de la mémoire historique (ARMH) choisit de subventions pour les associations de victimes du terrorisme et l’administration répond que “ne représentent pas une victime du terrorisme.” entrepreneurs mettent la casserole dans les fouilles dans les cimetières municipaux et d’envoyer des factures aux familles des tués. Exhumations municipalités interprètent comme «travail archéologique» et demandent des milliers d’euros aux descendants. L’État ou est, ou est prévue pour le rétablissement des victimes de la guerre civile et la répression de Franco.

L’été est la haute saison pour trouver les grands-parents, oncles ou grands-parents disparu depuis 70 ans en raison de la nature volontaire de ce travail, où les médecins légistes, archéologues ou militants apportent leur travail pendant les vacances. -excavadoras d’autre, de l’essence, des tests de Identification- Tout est payé avec de petites contributions de partenaires ou via crowdfunding, comme qui aura lieu le 21 Juillet au mont Estépar (Burgos).

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire